Votre panier est vide  Votre compte

Voila le printemps ... avec ses allergies !

Voila le printemps ... avec ses allergies

Allergies

Vous avez le nez qui coule, qui pique, avec des éternuements en série, vos yeux vous démangent ? Vous faites malheureusement partie des personnes qui font de l'allergie au pollen !

Définition d'une allergie : 

Il s'agit de la réponse du système immunitaire à un allergène, que le corps perçoit comme nuisible.

COMMENT SAVOIR SI JE SOUFFRE D'ALLERGIE SAISONNIÈRE ?

Les symptômes sont évidents : éternuements, écoulement nasal incolore, démangeaisons ou sécheresse des yeux, maux de tête, congestion et inflammation des sinus. Ce sont les mêmes que ceux du rhume, sauf que, dans ce cas, l'écoulement nasal est plutôt blanchâtre ou verdâtre. En outre, les allergies se déclarent plus rapidement et se manifestent habituellement à la même époque, chaque année.

LES TROIS PÉRIODES D'ALLERGIES SAISONNIÈRES

Les allergies saisonnières se manifestent durant trois périodes :

➔ Au début du printemps, le pollen qui se dégage des arbustes et des arbres (érable, bouleau, peuplier, chêne) entraîne une réaction allergène. Ce pollen voyage dans l'air généralement en avril ou en mai, parfois jusqu'au début juin. Votre nez coulera en abondance.

➔ Un printemps chaud et sec limite toutefois la durée de l'inconfort attribuable à cette allergie. La plus connue des allergies saisonnières est le rhume des foins (rhinite allergique) que l'on retrouvera en juin et juillet. Les graminées fourragères (Ivraie, Chiendent, Pâturin...) et les graminées céréalières (Blé, Avoine, Seigle, Orge) en sont principalement responsables.

➔ Enfin, de juin à septembre, l'herbe à poux et le gazon sont aussi responsables de vos allergies. D'ailleurs, trois personnes sur quatre, allergiques au pollen des graminées, seront affectées par l'herbe à poux. Toutefois, certaines développeront une allergie à un seul pollen, celui de l'herbe à poux ou de l'érable, par exemple.

ASTUCES & PRÉVENTIONS

➔ Évitez de vous promener par temps sec, ensoleillé et venteux dans les zones à risque (champs, forêts)

➔ Faite sécher le linge à l'intérieur et ne sortez pas avec les cheveux mouillés car le pollen se fixe facilement sur ce qui est humide.

➔ Changez de vêtements et douchez­ vous après être sorti afin d'éliminer les pollens qui se sont déposés sur vous.

➔ En voiture, rouler les fenêtres fermées et, si le véhicule le permet, utilisez l'air recyclé.

LES TRAITEMENTS NATURELS DES ALLERGIES SAISONNIÈRES

Les antihistaminiques sont souvent indispensables, par contre quelques huiles essentielles pourront vous aider à réduire un peu leur posologie car très souvent après les prises on est très somnolent. On peut donc utiliser des huiles essentielles en prévention, ou en journée quand l'allergie est déclarée.

Camomille Romaine: Elle est recommandée pour calmer les états de nervosité et de stress, et soulager « les nez qui coulent ». En plus de ses qualités relaxantes, on lui reconnaît des propriétés anti­inflammatoires et respiratoires.

En inhalation : Déposez 2 à 3 gouttes d'huile essentielle de Camomille Romaine sur un mouchoir, à respirer tout au long de la journée.

En cas de « rhume des foins », vous pouvez facilement vous décongestionner le nez en mettant sur un mouchoir 1 goutte d'Eucalyptus Radié (il aide à évacuer les sécrétions nasales et il réduit les écoulements), 1 gouttes d'huile essentielle de Pin Sylvestre (pour son effet similaire à celui de la cortisone) et 1 goutte de Menthe Poivrée (qui va décongestionner les voies ORL). Vous n'avez qu'à le respirer profondément, effet décongestionnant garantie !

L'huile essentielle de Marjolaine est une des plus efficaces. On devrait toujours en avoir sur soi en période d'allergie pour en respirer 1 goutte. Pour renforcer son effet, on peut l'appliquer entre le pouce et l'index de la main droite, puis la respirer.

En cas de crise allergique, n'hésitez pas à prendre le composé floral élaboré selon la méthode originale du Dr Bach « Assistance » (remède d'urgence). 3 gouttes pures dans la bouche, aussi souvent que nécessaire.

PRÉCAUTIONS

Si vous êtes déjà sous traitement anti­histaminique, vous pouvez associer les huiles essentielles. Cependant, n'arrêtez jamais totalement ou ne diminuez pas un traitement anti­histaminique sans en avoir parlé à votre médecin.

Vous avez donc toutes les clés en main pour vous protéger des allergies, vous pourrez ainsi profiter sereinement de la belle saison !

Logo theme allergie v1 page001 ​Retrouvez notre selection complète de produits pour apaiser les allergies

 

Bouton page precedente v2 violet page001 4 Bouton haut de page v2 violet page001

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Post black friday 1 large page001